Pour réserver votre première séance gratuitement : 06 67 97 52 03
4 erreurs communes dans l’entraînement sportif

4 erreurs communes dans l’entraînement sportif

Certains doutes ou des idées fausses sur l’exercice vous ont empêché de commencer un programme d’exercices ? Lisez ces 4 points avant de débuter, ou pour améliorer votre routine d’entraînement.
 

  1. Le défaut de se fixer des objectifs.

Si vous faite de l’exercice sans avoir un objectif clair en tête c’est une erreur qui vous empêchera de planifier programmer vos entraînements correctement.

Et généralement la planification d’un programme est quelque chose qui vous aide à tenir dans la durée. Donc l’établissement d’un objectif clair avant de débuter est une étape critique qui joue dans votre probabilité de réussite.

Posez vous quelques question du genre : Que voulez-vous ? Quand ? Ou en êtes vous actuellement? Quels outils vous avez à votre disposition ? Qu’est ce que vous êtes prêt à mettre en place ?

 

  1. No pain, no gain ?

Pour les non anglophones c’est une fameuse citation qui veut dire “pas de douleur, pas de gain.

L’entraînement peut provoquer un inconfort, mais ne prenez pas cette citation au mot, c’est une mauvaise idée, la douleur est la façon dont votre corps vous fait savoir que quelque chose ne va pas. Ne l’ignorez pas.

Vous pourriez vous retrouver avec des douleurs constante si vous faites cela, ce qui signifie que vous ne serez plus capable de faire de l’exercice.

Vous risquez de causer des dommages durables aux muscles, tendons et ligaments si vous faites de l’exercice sans laisser suffisamment de temps de repos ou en essayant constamment de vous dépasser.

La préparation d’un marathon peut être pris en exemple. C’est un entraînement avancé qui demande des pré requis compte tenue de sa difficulté, vous devez apprendre à « lire » votre corps, reconnaître les signes de fatigues et vous ménager.

L’exercice physique est important. Faites-le correctement et vous pourrez le faire pour le reste de votre vie.

Si vous vous réveillez le lendemain matin après avoir fait de l’exercice et que vous pouvez à peine tirer votre corps endolori hors du lit parce que vous avez mal partout, abaissez la difficulté votre programme d’entraînement pour être sûr de le terminer.

 

  1. Sacrifier la qualité pour la quantité.

Une erreur courante

Lorsqu’on veut passer un cap, pour en faire plus on a tendance à augmenter continuellement le nombre de répétitions d’un exercice; au lieu de vous forcer à en faire un peu plus à chaque fois de cette manière, essayez de diminuer le nombre de répétitions d’un ensemble mais d’augmenter le nombre de séries.

La fatigue joue énormément sur la qualité technique de la réalisation d’un mouvement, en coupant vos efforts avec des pauses vous vous sentirez moins fatigué, vous garderez une technique d’exécution convenable, et vous pourrez abattre plus de quantité de travaille.

 

  1. Sur-accentuer ses forces.

Une autre erreur courante, pensez à vous concentrer sur vos points faible plutôt qu’uniquement sur ce que vous savez faire. Cela vous aidera à équilibrer votre corps et diminuera le potentiel risque de blessure.

Ne vous entraîner par tout le temps de la même manière mais jouez sur la variations des types d’entraînement (force, cardio, souplesse), la variations exercices (travail de sangle abdominale mais pas de lombaire, ou travail des quadriceps mais pas de la chaîne postérieure), variez le temps d’effort, les stimulus, bref soyez inventifs pour essayer quelque chose de nouveau de temps en temps .

 

En conclusion

Être intelligent sur la façon dont vous faites de l’exercice est un long chemin. Cela vous demandera du temps, de faire des erreurs pour ensuite corriger le tir, mais mettez vous y le plus vite possible.

Pensez également à noter dans un journal vos entraînements, ça vous permettra de voir vos axes de progression au fur et à mesure.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu